Le paradoxe dangereux des politiques de l’emploi

Alors que le chômage massif est une constante depuis plus de trente ans, avec ses innombrables et graves conséquences pour notre pays, pourquoi nos politiques publiques et le contenu de nos accords sociaux sont-ils si peu déterminés par leur impact potentiel sur l’emploi ? La raison en est sans doute que, contrairement aux apparences, la préoccupation de l’emploi reste minoritaire et non prioritaire. Pour Patrick Boulte, vice-président de Solidarités nouvelles face au chômage, deux réalités de nature très différente autorisent à le penser, explique-t-il dans La Croix, le 25 juin.

Lire la suite