Accueil des réfugiés, appel de l’évêque de Tournai

On a eu des paroles catholiques fortes sur la question migratoire, à commencer par celle du pape François, mais presqu’aucune de l’Eglise de France. On aurait aimé que des prélats français puissent s’exprimer aussi clairement que l’évêque de Tournai, Mgr Harpigny. Venue d’outre-quiévrain (= en Belgique), cette parole (reprise ici en intégralité) est forte et bienvenue.

Répondant avec vigueur aux objections habituels, il rappelle que derrière le terme neutre de « migrants » se trouvent des humains, des familles qui cherchent simplement un refuge pour vivre. Et que les chrétiens n’ont pas à mettre des barrières entre les gens pour protéger un soi-disant confort.

Immigrants belges à la Gare du Nord en 1914 Mgr Harpigny n’hésite pas à faire le parallèle avec ces immigrants Belges à la Gare du Nord de Paris, en 1914 (Source: Archives Départementales du Nord)

 

Lire la suite

« J’étais un étranger et vous ne m’avez pas accueilli »

Ce billet est d’abord celui d’un chrétien. C’est tout. J’ai ces mots de Jésus qui résonnent inlassablement dans mon âme et dans mon cœur : « J‘étais un étranger et vous ne m’avez pas accueilli. » *

060172 serrure et chaine

Lire la suite

«Laissez venir à moi les enfants»

Crédit : Quentin Glorieux/Flickr

Leur vie est sensée être celle d’être insouciant, protégée des affres des adultes. Mais pour les enfants de familles sans-papiers, cet état de grâce n’existe pas toujours en France. Pour y remédier, des professeurs s’engagent pour leurs élèves sans papiers.

« J’ai la conviction que l’école est le dernier sanctuaire, un endroit où l’on peut se reconstruire et se voir dispenser de l’affection. L’accueil des élèves en situation irrégulière est une évidence pour moi. Je considère d’ailleurs que, en tant que chef d’établissement, je représente la permanence des valeurs de l’État, garant de l’absolue nécessité de protéger les enfants. » Un proviseur

A lire sur www.bastamag.net