Vade-mecum de l’AMF : laïcité, laïcité chérie…

Dix mois après l’hystérie laïciste qui avait suivi les attentats de janvier 2015, voilà que l’Association des maires de France nous remet le couvert. 

Autour de Mgr Santier : Bernard Cazeneuve, Claude Bartolone, Laurent Cathala et Christian Favier.

Autour de Mgr Santier : Bernard Cazeneuve, Claude Bartolone, Laurent Cathala et Christian Favier.

Lire la suite

Publicités

Développement autour du Capital et de Piketty

Sur son blog sur La Croix, Stéphane Madaule revient sur le livre de Thomas Piketty, Le capital au XXIe siècle (Ed. du Seuil). A travers trois billets, il interroge la démarche de l’économiste et de son équipe.

Lire la suite

Valls avec la laïcité

Tout le monde a loué l’ode à la laïcité chantée par Manuel Valls lors de l’inauguration de la Grande mosquée de Strasbourg, jeudi 27 septembre. Si le poste de ministre de l’intérieur en fait un modèle imposé, l’ancien maire d’Évry a fait très fort. Florilège : « La laïcité n’est pas la négation de la religion. Au contraire, elle est acceptation et ouverture. Elle est protection et tolérance. (…) La laïcité n’est pas un dogme, c’est un principe, une méthode. (…) La laïcité est notre bien commun ; elle est notre trésor ».

Lire la suite

Pour un vrai dialogue sur l’essentiel, un appel de croyants de gauche

Cet appel a été initialement rédigé par Didier da Silva, René Poujol, Vincent Soulage et Eric Vinson, co-fondateurs (parmi d’autres) du blog A la table des chrétiens de gauche. N’engageant au départ que ses quatre initiateurs, il a été soumis à des personnes de différentes confessions et spiritualités, qui ont décidé de s’associer à leur démarche civique. Tous les citoyens qui le souhaitent peuvent faire désormais de même, en y apposant leur signature avant le 30 septembre. L’appel sera alors transmis au Président de la République, aux Présidents respectifs du Sénat, de l’Assemblée nationale et du Conseil économique, social et environnemental ainsi qu’au Premier ministre, à la Garde des Sceaux et à la ministre déléguée à la Famille.

Lire la suite

Faut-il une parole offensive pour que les consciences bougent ?

En 2012, l’Abbé Pierre décédé il y a 5 ans aurait eu 100 ans. La Fondation qui porte son nom a 20 ans cette année. Pierre-Baptiste Cordier, un de nos auteurs, a contribué à animer une page spéciale sur le site du Jour du seigneur pour célébrer cet homme qui a marqué les Français. Extraits.

Lire la suite

Le paradoxe dangereux des politiques de l’emploi

Alors que le chômage massif est une constante depuis plus de trente ans, avec ses innombrables et graves conséquences pour notre pays, pourquoi nos politiques publiques et le contenu de nos accords sociaux sont-ils si peu déterminés par leur impact potentiel sur l’emploi ? La raison en est sans doute que, contrairement aux apparences, la préoccupation de l’emploi reste minoritaire et non prioritaire. Pour Patrick Boulte, vice-président de Solidarités nouvelles face au chômage, deux réalités de nature très différente autorisent à le penser, explique-t-il dans La Croix, le 25 juin.

Lire la suite

La bulle spéculative des droits-créances

Les trois lois « sociétales » inscrite au programme du candidat Hollande, et donc maintenant à celui du Président, posent diverses questions mais il en est une à laquelle on ne prend pas trop garde, habitués que nous sommes au maniement qu’en font nos politiques. Il me semble en effet que nous assistons, un peu désarmés et désemparés, à l’extension indéfinie, et à vrai dire insolvable, des droits-créances au détriment des droits tout court, autrement dit des droits libertés. Un texte de Jean-Pierre Rosa, philosophe, membre du groupe Paroles.

Lire la suite

Le mariage homosexuel et l’adoption

Philofoto/Flickr

Le projet d’une loi sur le mariage homosexuel et l’adoption m’interroge, en tant que citoyen et en tant que « croyant ». Un texte de Jean Rigal, théologien.

Lire la suite

Les chrétiens de gauche ne sont pas toujours où on le croit

Les idées fausses ont la vie dure. Et le journaliste politique de La Croix Laurent de Boissieus’y attaque régulièrement. Et notamment, à propos de Charles de Gaulle, il rappelle :

« S’il multiplia les contacts dans les années trente sur tout l’échiquier politique afin de faire avancer ses idées militaires, il n’a adhéré qu’à un seul groupe, dans la mouvance sociale-chrétienne précisément aux antipodes de l’Action Française. »

« On peut donc dire de façon certaine que, avant d’être gaulliste, Charles de Gaulle fut chrétien de gauche (si les influences chrétienne sociale et personnaliste seront fortes dans la doctrine sociale gaulliste, les divergences seront également inconciliables : l’unitarisme et le souverainisme des gaullistes s’opposera au fédéralisme des démocrates-chrétiens et des personnalistes). »

A lire sur www.ipolitique.fr

«Laissez venir à moi les enfants»

Crédit : Quentin Glorieux/Flickr

Leur vie est sensée être celle d’être insouciant, protégée des affres des adultes. Mais pour les enfants de familles sans-papiers, cet état de grâce n’existe pas toujours en France. Pour y remédier, des professeurs s’engagent pour leurs élèves sans papiers.

« J’ai la conviction que l’école est le dernier sanctuaire, un endroit où l’on peut se reconstruire et se voir dispenser de l’affection. L’accueil des élèves en situation irrégulière est une évidence pour moi. Je considère d’ailleurs que, en tant que chef d’établissement, je représente la permanence des valeurs de l’État, garant de l’absolue nécessité de protéger les enfants. » Un proviseur

A lire sur www.bastamag.net