Quand l’Eurovision parle de religion (si, si, en cherchant bien)

Le week-end dernier, pour une fois, la France n’a pas fini cette dans les profondeurs du classement du concours Eurovision de la chanson. Mais si Vincent Soulage souhaite en parler, c’est plus parce que, même là, on retrouve quelques traces de notre histoire religieuse européenne et de l’exception française. Bien qu’on les considère comme largement sécularisées, nos sociétés européennes restent marquées par la présence du religieux, jusque dans des éléments de la culture populaire. A nous de savoir les identifier.

 

Lire la suite

Publicités

Prostitution : loi Veil ou loi cliquet ?

L’Assemblée nationale vient de voter (enfin, après de nombreuses péripéties) la loi qui pénalise non plus les personnes prostituées mais leurs clients. La ministre, Laurence Rossignol a même déclaré qu’il s’agissait de « la loi Veil de [notre] génération ».

La formule est sans doute exagérée. Mais pour Vincent soulage, qui a déjà écrit à plusieurs reprises sur le sujet, ce vote est une victoire qui revêt une réelle ampleur symbolique : la logique libérale libertaire n’a pas encore tout emporté.

Abolition de la prostitution, un combat pour l'égalité

Image fondation Scelles – http://www.abolition2012.fr

Lire la suite

Quand les « poissons roses » viennent rehausser la bouillabaisse politique

Le manifeste des poissons roses marque le retour d’une pensée politique des chrétiens de gauche, avec un horizon qui dépasse largement 2017. Pour un certain nombre de co-fondateurs de ce blogue, il est évident que cette réflexion est à marquer d’une pierre blanche dans la perspective des échéances politiques prochaines et de l’évolution, à plus long terme, de notre vie politique. 

Lire la suite

Spotlight : des vérités qui continuent d’effrayer

Et si le scandale de la pédophilie n’était que l’une des réalités auxquelles l’Eglise se doit de faire face avec lucidité et courage ? Pour René Poujol, contributeur de notre site, la question des dérives sectaires au sein d’institutions catholiques et celle du discernement des vocations n’ont toujours pas toujours reçu, de la part de l’épiscopat, les réponses que les fidèles sont en droit d’attendre. 

6319_marcial-maciel_440x260

Lire la suite

Le pape me dit : « Tu es athée ? Reste-le! »

Dans un livre attachant, Victor Grèzes éclaire et conforte le positionnement interconvictionnel de la jeune association Coexister. Il situe l’athéisme dont il se prévaut non en surplomb mais dans le dialogue des croyances qu’autorise la laïcité.

Je suis athée...

Lire la suite

Soutenons l’observatoire de la laïcité

Les animateurs du blog A la table des chrétiens de gauche soutiennent l’association Coexister et l’Observatoire de la laïcité face aux attaques dont ils sont l’objet actuellement. Nous appelons nos lecteurs à signer la pétition de soutien lancée par la Libre Pensée, la LDH et la Ligue de l’Enseignement.

Face à ceux qui veulent cantonner le religieux dans la sphère privé (voire lutter contre lui), c’est le dialogue qui fera progresser le « vivre ensemble ». Vincent Soulage en profite pour revenir sur les autres manifestations de soutien à une conception ouverte de la laïcité, conforme à la lettre et l’esprit de la loi de 1905.

l_apr__s_charlie_55d3375c681de

Lire la suite

Le laïcarisme, brevet de socialisme ?

La gauche se divise sur la laïcité ? Ce n’est pas nouveau, mais le débat actuel est le produit de tentatives d’instrumentalisation. Pour Vincent Soulage, il ne faut pas être dupe : la polémique enfle parce que certains y voient le moyen d’exister ou de redorer leur image de gauche.

Esprit, avril 1977 : Les militants d'origine chrétienne Esprit, n° d’avril 1977, avec des article de P Rosanvallon et H Portelli.

Lire la suite

Charlie : si on osait la laïcité ?

handshakes-930181_1280

Dans tout pays libre, il est possible de lire la presse de son choix  mais la caisse de résonance  des réseaux sociaux impose la lecture de certaines « unes » comme celle de Charlie Hebdo de cette semaine. Voici la réaction de Patrick Pique.
Lire la suite

Du côté du père… Joseph

KODAK Digital Still Camera

L’Avent ! Noël ! Nos villes voient apparaître des chalets qui vendent divers artisanats plus ou moins locaux et autres vins chauds. Les grandes surfaces font le plein de boîtes de chocolats (et de galette des rois.. mieux vaut être prudent…) sur des airs musicaux alliant cantiques et autres musiques traditionnelles. Ici ou là ce sont des crèches (sans volonté de polémiquer) qui naissent. Nous pouvons y reconnaître alors – avec, parfois, un peu d’imagination – le bœuf et l’âne gris, la paille de la crèche, Marie et l’enfant Jésus… Ah oui ! J’oubliais celui que nous oublions souvent, en cette période de Noël, Joseph.

Sans Joseph paradoxalement, rien n’aurait été possible. Et pourtant, l’Évangile ne lui consacre que peu de place. De lui, seule sa filiation nous est connue et [lire la suite sur le blog de l’auteur].

Comment échapper au piège du FN ?

Les progrès du FN nous inquiètent, mais comment réagir ? Déjà, nous sommes divisés sur la réponse immédiate ; les explications fusent dans tous les sens, parfois contradictoires ; et le débat finit par se stériliser puisque, quelle que soit la proposition, on finit par considérer que « ça profite au FN »[1].

Pour suppléer au silence des évêques, un collectif de chrétiens vient de lancer un appel au titre explicite, relayé par La Croix : Le vocabulaire de la haine n’est pas compatible avec l’Evangile.

Certains contributeurs du blog l’ont signé, d’autres s’y refusent : est-ce vraiment ainsi qu’on lutte contre le FN ? Le débat a déjà commencé entre nous, chrétiens de gauche. Pour Vincent Soulage, il faut commencer par mettre nos arguments sur la table et faire vivre entre nous un vrai débat démocratique qui évite les postures et les accusations. Sinon, le FN aura vraiment gagné.

« Croyants, nous rappelons à nos frères et sœurs chrétiens de toutes confessions que le discours du Front National n’est d’aucune façon compatible avec le message d’amour du Christ dans l’Evangile qui est le cœur de notre foi commune. (…) Cet appel il faudra le traduire demain dans notre vote, et après-demain, dans une réflexion collective indispensable pour relever le défi qui nous est lancé par la progression apparemment irrésistible du Front national dans les urnes, mais aussi dans les esprits. Cette réflexion implique d’ouvrir le débat dans toutes les couches de la société, dans les associations, les Églises, les universités, les syndicats et les formations politiques. »

 (extraits de l’appel « Le vocabulaire de la haine n’est pas compatible avec l’Evangile »)

Lire la suite