On ne peut pas accepter qu’un évêque invite Le Pen

Session de réflexion au reposoir, 2009


La politique, une bonne nouvelle, session « Engagement et vie personnelle » au Reposoir, 2009. [pour les curieux, au second plan, ce sont mes enfants]


L’engagement politique des jeunes est en train de devenir un marronnier de la rentrée. L’an dernier, la polémique nous avait opposé à l’abbé Grosjean et à ses propos particulièrement réducteurs, considérant que tous les jeunes (bons) catholiques soutenaient la Manif pour Tous. Cette année, c’est de Toulon que vient l’évènement (révélé par La Vie), quand une association para-diocésaine invite la petite-fille Le Pen.

Doit-on vraiment être surpris que ce soit le très conservateur Mgr Rey qui soit le premier à briser le cordon sanitaire que l’épiscopat français avait de fait établi face au FN ? Vincent Soulage revient sur ce paradoxe : les catholiques d’ouverture ferment la porte au FN tandis que les tenants d’un catholicisme identitaire sont de plus en plus réceptifs à l’extrême-droite.

Lire la suite

Publicités

Famille : ce que dit le bon sens de la foi

laics_charges_de_mission

La notion de sensus fidei est au cœur de la réflexion du synode romain sur la famille. Mais son expression reste controversée, ce qui permet à un certain milieu catholique de refuser les désirs d’ouverture du pape François en niant qu’ils s’appuient sur un sensus fidei authentique. René Poujol reprend ici l’article initialement publié sur son blogue personnel. 

Lire la suite

Les cloches du 15 août

poland-393957_1280Billet publié également sur le blog de l’auteur

Je dois avouer que j’ai manqué de courage pour dire que j’ai été mal à l’aise avec le « coup de com » des cloches du 15 août.

Vers une mystique de l’autorité

mystique de l'autorité« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde » cette citation bien connue de Gandhi est comme le résumé de l’invitation que François vient de nous faire depuis l’Amérique Latine. C’est à croire que le changement est une dynamique redondante chez ceux qui se prénomment François…. Plus sérieusement de ces derniers textes, le successeur de Pierre nous invite à être pleinement acteurs de notre société, sans attendre que le pouvoir vienne réaliser ce changement. Il s’agit plutôt, pour nous, de retrouver le chemin de l’autorité qui doit présider à toutes actions prenant ainsi le pas sur cette « obsession d’occuper tous les pouvoirs disponibles et de voir les résultats immédiats ».1

Le Christ pour modèle

Dans l’Évangile de Jean (13, 1-17) nous savons que l’institution de l’Eucharistie lors du Jeudi Saint est remplacée par le lavement des pieds. Jésus par ce geste humble et profond appelle et envoie ses disciples sur le chemin de la disponibilité à la mission d’annonce de l’Évangile. L’attitude demandée par le Christ est celle du service de l’autre, de l’accompagner au plus près dans une démarche désintéressée de sa propre réussite personnelle.

Marcher à la suite du Christ

Dans ce chemin du service nous apprenons à nous décentrer pour nous centrer sur l'(A)autre. C’est un chemin de… [la suite sur le blog de son auteur].