Un exemple magnifique de présentation biaisée (et je suis poli) de l’information

Yappy Bith... Jésus

Le Monde vient de publier un article sous le titre « Une grande majorité de Français ne se réclament d’aucune religion« , affirmation qui se fonde sur une enquête internationale datant de 2012. Mais si on lit vraiment l’article, on a plutôt l’impression que les chiffres ont été interprétés de manière très partiale et pour servir une conclusion préécrite (celle qui sert de titre à l’article). Dans un billet exclusif, Eric Vinson dénonce un exemple magnifique de présentation biaisée (et on reste poli) de l’information.

 

« Une grande majorité de Français ne se réclament d’aucune religion », nous dit-on sur la page d’accueil du monde.fr… Puis le papier est titré : « Plus de la moitié des Français ne se réclament d’aucune religion », ce qui est quand même bien différent. « En 2012 », commence l’article, « l’association de sondages WIN/Gallup International, spécialiste de la question, a demandé à plus de 50 000 personnes dans 57 pays si elles se considéraient « religieuses », « non religieuses » ou « athées convaincues ». A cette question, environ un tiers des Français répondent être « non religieux » et presque un autre tiers « athées ». On obtient donc 63 % de Français qui ne s’identifient à aucune religion contre seulement 37 % de Français religieux. » Mais que veulent dire ces catégories, et que comprennent les interrogés ? En effet, « religieux » est un mot très vague, général, qui ne veut pas dire « croyants », ni « fidèles de telle religion ou Eglise » (surtout quand on passe de l’anglais au français)… Ainsi, les réponse sont très différentes si on pose la question « de quelle religion êtes-vous ? » en proposant des cases à cocher avec les items : « catholique », « juive », « musulmane », « autre », « aucune », etc. En général, la question « êtes-vous religieux » sert plutôt à mesurer le degré de « religiosité » des répondants (est-ce que la religion compte un peu, beaucoup, passionnément dans leur vie ?), mais pas leur appartenance à telle ou telle religion ou non-religion. Ainsi, « se déclarer non-religieux » n’est pas le synonyme de « se déclarer sans religion », contrairement à ce qu’affirme la 1ère infographie de l’article.

On peut avoir la foi sans s’identifier à une « personne religieuse » 

Le plus beau, c’est que les décodeurs reconnaissent eux-mêmes (remords, mauvaise conscience ?) la fragilité de leur argumentation sur le sujet, deux paragraphes plus bas. Mais le titre : « Une grande majorité de Français ne se réclament d’aucune religion », lui, est passé… C’est bien l’essentiel pour conditionner les esprits. Voici ce développement, qui infirme les affirmations précédentes : « La question de la religiosité d’un pays est sensible à aborder et potentiellement source d’erreur car les notions de religion, de foi et de spiritualité peuvent avoir des résonances différentes selon les personnes interrogées. Comme le précise l’étude de Gallup en annexe, une part importante de sondés appartenant à une religion déclarent avoir la foi mais ne pas se vivre comme une « personne religieuse ». De même, les personnes se déclarant athées ne font parfois pas la différence avec l’agnosticisme (personne déclarant ne pas pouvoir trancher sur l’existence d’un dieu) ou le déisme (croyance en un dieu sans se réclamer d’une religion). »

En France 64% de la population, continue de se dire catholique…

Bon, bin pourquoi on nous assène tout ça, alors ? Surtout que (d’après « Le catholicisme en France en 2009 » – Étude Ifop, juillet 2009, en ligne), les Français se déclarant catholiques sont passés de 87 % de la population en 1972 à 64 % en 2009 (soit 41,5 millions de personnes). Un ordre de grandeur confirmé par bcp d’autres sondages. Et si vous ajoutez les musulmans (5 à 8 % de la population ?), les autres confessions (protestants, juifs, bouddhistes : 3% ?), vous arrivez à au moins 70% de Français interrogés se reconnaissant membres d’une religion (sans compter les « déistes » qui croient en « une force supérieure »…) Alors, « une grande majorité de Français non-religieux », vraiment ?

Les « déistes » assimilés aux athées… 

« En 2010 », continue lemonde.fr, « un autre sondage a permis de dresser un portrait religieux de la France : l’Eurobaromètre commandé par la commission européenne. Les réponses sont assez proches de celle du premier sondage : 40 % des Français se déclarent athées et environ un tiers « croient en un esprit ou une force supérieure ». Un avis plus nuancé mais qui les place tout de même dans les personnes « sans religion ». Près de 70 % des Français sondés ne se réclament donc d’aucune religion précise, même si un tiers d’entre eux croit en une forme de divinité. » Or, avec les mêmes données, on aurait pu dire aussi : « 60 % des Français adhèrent à une religion ou croient en un un esprit ou une force supérieure ». Un scoop, non ? Comment se fait-il que cette « grande majorité » là ne voit pas son point de vue mieux pris en compte par les médias, les élites, les institutions, quand ce dernier n’est tout simplement pas nié – contre l’évidence même – par les uns et les autres, comme le montre à merveille cet article…

La baisse des  baptêmes assimilée à une « renonciation »  quasi généralisée ! 

Suite du papier :  » (…) Et, même si aujourd’hui encore près de 70 % de la population française est baptisée, les nouvelles générations renoncent pour la plupart à baptiser leurs enfants : on comptait 472 000 baptêmes en 1990, on n’en dénombre plus que 303 000 en 2010 (pour 800 000 naissances). » On a bien lu : « …renoncent pour la plupart. » Alors qu’environ 4 enfants sur 10 nés dans l’année sont encore baptisés peu après leur venue au monde, à la demande de ces « nouvelles générations ». Sans compter les enfants qui ne sont pas baptisés leur année de naissance, mais par la suite… Entre 1990 et 2010, les « baptêmes des plus de 7 ans » (27 000 enfants en 2011) ont ainsi augmenté de 43 %. La vraie info, c’est certes qu’on baptise de moins en moins en valeur absolue ; et moins les enfants à la naissance, mais davantage quand ils sont plus grands (et aussi les adultes : 5000, en 2015).

La religion, c’est bon pour les pays pauvres ! 

Et le pompon : « Dans le top 5 des pays athées (parmi la cinquantaine de pays interrogés), la France tient la 4e place, derrière la Chine, le Japon et la République tchèque. L’étude met en corrélation ces résultats avec la richesse du pays concerné. Une grande partie des pays les plus religieux comptent également le plus petit revenu national brut : Ghana, Nigeria, Roumanie, Kenya, Afghanistan… A l’inverse, les moins religieux sont souvent les plus aisés, comme la France, le Japon, la Suède, Hongkong, l’Australie, l’Allemagne ou les Pays-Bas. » Comme on sait, les Etats-Unis, l’Italie et les pays du Golfe, parmi les plus « religieux » au monde, sont aussi des pays très pauvres… Décidément, avec ce genre de présentation des choses par « le média de référence », on comprend mieux pourquoi la France est « l’un des pays les plus athées au monde ». « Il y a trois sortes de mensonges: les mensonges, les pieux mensonges et les statistiques », disait Mark Twain… en oubliant certains articles de presse ?

Advertisements

5 réflexions au sujet de « Un exemple magnifique de présentation biaisée (et je suis poli) de l’information »

  1. Laissons à César le goût du recensement et des statistiques et demandons nous si le fait de ne pas être « religieux » ne serait pas le début du christianisme …

  2. Ping : Quelques articles (vous pouvez envoyer vos suggestions) | Lab'Oratoire

  3. Ne vous en déplaise, 64% de personnes qui, soit se disent athées, soit ne se réclament d’aucune religion, soit “ne savent pas“, cela représente bien une large majorité. Le discours “biaisé“ serait celui qui consisterait à considérer tous les baptisés comme catholiques !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s